C’est arrivé complètement par hasard. Samedi dernier, j’ai interviewé François Hollande.

C’était au Forum national des initiatives jeunes organisé par le réseau Animafac le 17 mars. L’association Jets d’encre y était associée depuis plusieurs mois, et au terme d’une longue réflexion et mise en place du projet, nous avons décidé de marquer notre présence par trois animations : un stand de l’association, un kiosque à journaux jeunes du village médias animé par quelques bénévoles et un journal en direct rédigé par une trentaine de rédacteurs venus de toute la France.

Le journal en direct de la journée, rédigé par 31 journalistes jeunes issus d’une quinzaine de médias lycéens ou étudiants, a été baptisé « L’assoc’ piquante ». On voulait une ligne éditoriale engagée, humoristique mais toujours informative. J’ai porté plusieurs fois la casquette de rédac’ chef d’un journal à réaliser en un temps très court pour Jets d’encre – ce samedi, 4h par numéro ! -, mais le défi était particulièrement difficile à relever cette fois-ci, de par le nombre de contributeurs, leurs provenances et leurs styles différents. Pendant plusieurs semaines, j’ai préparé les cadres de cette publication : organisation d’une conférence de rédac, réflexion sur la ligne éditoriale, choix des rubriques, focus dans le programme de la journée, mailing régulier, création d’une maquette (par une bénévole), gestion du matériel…

Le jeu en valait la chandelle. Nous avons dégoté une interview de Jack Lang, ex Ministre de l’éduc, de Martin Hirsch, le papa du Service civique, et de François Hollande, candidat à l’élection présidentielle pour le Parti Socialiste. Depuis plusieurs mois, je me rends aux conférences de Terra Nova, le think tank du PS, je participe aux réunions publiques telles que « Les candidats face aux associations » (organisé par la CPCA), j’intègre les débats sur les jeunes par intérêt personnel. Et j’y rencontre souvent les mêmes représentants. Les tractations pour les interviews du blog avec les porte parole des candidats en sont facilitées. Mais j’étais loin d’imaginer que la conseillère jeunesse de François Hollande, Laurianne Deniaud, viendrait me voir le samedi 17 mars pour me dire : « François arrive dans 30 minutes, vous allez pouvoir l’interviewer très rapidement pour le blog. » 

Un gros coup pour le candidat qui avait décommandé sa venue sur le forum. Bien sûr, en période électorale, caresser dans le sens du poil les associations de jeunes relève du calcul politique. Mais au moins, l’homme qui a fait de la jeunesse sa « priorité » reste cohérent. Ce qui est loin d’être le cas des autres prétendants au poste du chef de l’Etat.
Cette interview express d’une minute est pour moi un rêve de journaliste jeune… Quand j’écrivais dans le journal de mon lycée en 2007 – ou plutôt : quand je maudissais le système d’être trop jeune pour voter – je souhaitais qu’un jour, cette opportunité se présente à notre équipe de rédaction pour légitimer notre publication.

Aujourd’hui, c’est chose faite !… Journalistes jeunes, mais journalistes quand même !

> L’interview sur le blog « 2012 est à vous »

Vous avez trouvé ce point de vue intéressant ? Partagez-le !