[youtube http://www.youtube.com/watch?v=TBRfXu9HnNA]

Tirée du blog de Jérémie Poiroux, un ancien jeune administrateur de l’association Jets d’encre qui promeut la presse d’initiative jeune en France, cette vidéo définit les activités et les conceptions du journalisme jeune allemand.

Contrairement à Jets d’encre, Junge Presse Deutschland est divisée en fédérations en régions qui s’auto-gèrent et bénéficient de financements publics d’une ampleur assez exceptionnelle. L’Allemagne ne dipose pas d’un organe comme le Centre de liaison de l’enseignement des médias et de l’information : l’éducation aux médias passe donc largement par les activités de JP. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que l’organisation du concours national des journaux scolaires leur revient. Il n’existe pas non plus de droit de publication lycéen garantissant la liberté de parole des jeunes dans leurs publications, elles se trouvent alors régies par les mêmes lois que les médias professionnels.

Autre différence notable, Junge Presse s’attache aux valeurs traditionnelles du journalisme professionnel et avoue avoir vocation à favoriser l’émergence de jeunes journalistes, plus que de journalistes jeunes qui désirent surtout exercer leur liberté d’expression et d’opinion. En préférant la neutralité et l’investigation, ils ne séparent donc pas le journalisme et le journalisme jeune.

Enfin, à choisir, je crois que je préfère de loin la conception de Jets d’encre…!

Vous avez trouvé ce point de vue intéressant ? Partagez-le !