Je divague : vague

La formation tout au long de la vie : pour les profs aussi !

Mes études me poussent à envisager la formation tout au long de la vie et l’apprentissage réflexif comme une composante indispensable à certains corps de métiers ou ambitions.

Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant dans un cours sur les e-plateformes d’apprentissage que la section intitulée Web 2.0, ayant pour objectif de nous donner un aperçu de l’Internet actuel, datait de… 2007 ! Si bon nombre de données étaient vraies à l’époque, elles sont aujourd’hui complètement dépassées – pardonnez mon peu de nostalgie envers cette ère… – et rendent toute cette partie du cours obsolète.

À quoi donc pensait donc mon enseignant en postant ce cours sans une mise-à-jour ? J’y apprends ainsi que pour avoir du succès, les entreprises sont amenées à posséder des marques reconnues comme… MySpace. MySpace, aujourd’hui écrasé par l’émergence des autres réseaux sociaux communautaires, plus polyvalents et qui a subi cette fameuse théorie de la masse critique. Toujours dans mon cours, le marché de la téléphonie mobile et sa convergence vers l’Internet mobile est décrite comme coûteuse, compliquée, à cause d’une technologie peu appropriée, du « clavier alphanumérique ». Pourtant début 2007, le premier iPhone était déjà en circulation, le BlackBerry était quant à lui sur le marché depuis 2 ans. Aujourd’hui, les smartphones se sont démocratisés, les prix les accompagnant sont plus que jamais compétitifs et la fibre numérique permet une connexion au réseau domestique incomparable.

Je vous passe les exemples économiques basés sur Britney Spears et Carla Bruni, qui ont au moins eu le mérite de me faire sourire…!

Si je comprends la rapidité du changement qui s’est opérée dans ce domaine ces 5 dernières années, j’ai plus de mal à appréhender le fait qu’un professeur se soit contenté de publier un cours réalisé en 2007 sans se donner la peine d’y ajouter les simples marqueurs temporels « À l’époque, en 2007… »
Ou mieux, il aurait pu opter pour une mutualisation des contenus avec son collègue M. Rebillard, très compétent (et d’une clarté peu commune) dans ce champ mouvant à toute vitesse.

Monsieur C., je ne doute aucunement de votre connaissance du Web 2.0 de 2012, mais pensez à les mettre à jour sur vos supports de cours qui utilisent encore les logos de Paris 3 de l’époque…!

Vous pourriez également aimer