Les sondages de l’Observatoire de la jeunesse solidaire, mené par l’AFEV (Association de la Fondation Etudiante pour la Ville), sont toujours très attendus par les professionnels de la jeunesse.

En 2012, c’est encore un bon cru pour les clichés sur les jeunes, et plus spécifiquement sur les jeunes des quartiers populaires.

Si 75% des Français ont une image positive des jeunes en général, seuls 43% ont une vision positive des jeunes des quartiers populaires.

Un constat désolant, marqué par des représentations clichés : 15% de l’échantillon pense que les jeunes sont irrespectueux des règles, 15% que ce sont des délinquants, 12% admettent que cette vision négative est véhiculée par les médias… OH WAIT.

Ce dernier chiffre, nous le combattons depuis plusieurs années par le biais de la campagne « Stop aux clichés« , initiée par l’ANACEJ (rejointe par Jets d’encre et le Réseau National des Juniors Associations). Au printemps, nous débutons une veille sur le traitement médiatique des jeunes l’année précédente.

Reportages sur les soirées Skins, articles sur les apéros Facebook, billets sur les violences dans les quartiers ponctuent cette veille désagréable, à la recherche de la perle journalistique qui sera allée au delà des clichés.

Mais si, vous savez, cet excellent article qui prend le sujet de la jeunesse sous l’angle de l’engagement, du courage, de l’initiative. Ah, vous n’en avez jamais vu ? Pas étonnant, ils sont à peine une dizaine chaque année. « Faute de temps, faute d’argent », nous répondent systématiquement les professionnels aux Assises internationales du journalisme, lorsque nous tentons de les sensibiliser à l’image qu’ils véhiculent à nos dépends. Certains journalistes se démarquent pourtant. Jérémie Drieu, Luc Bronner, Grégory Marin, Edouard Zambeaux, Eric Valmir… Ils donnent la parole à des jeunes auxquels on oublie trop souvent de tendre le micro… et qui ont pourtant tant de choses à apporter aux débats publics.

Ce sondage publié à quelques jours du premier tour nous rappelle que le sujet de la jeunesse n’a toujours pas été abordé dans la campagne, alors que les Français attendent des candidats des positions sibyllines…

Vous avez trouvé ce point de vue intéressant ? Partagez-le !