Je n’aurais jamais mangé autant de viande et de poisson que pendant mon voyage au Japon.

Avec ses sushi, sashimi, yakitori et ramen, ce pays est un casse-tête pour mes amis végétariens. Je me rends compte ici que depuis quelques mois, j’avais considérablement réduit ma consommation de produits animaux.

J’accompagne donc mes repas de la culpabilité de participer à un système qui ne convient pas réellement à mes valeurs et c’est aussi pour ça qu’entre le Japon et moi, ça ne sera jamais le grand amour inconditionnel.

Lire la suite

Vous avez trouvé ce point de vue intéressant ? Partagez-le !