Éducation au numérique

Web 2.0 : des outils de partage à l’épreuve de la gratuité

Comme le veut la tradition dans le milieu associatif, j’ai été amenée à travailler plusieurs fois avec des outils collaboratifs. Dans cet environnement professionnel, nous n’utilisons que quelques médias de partage en ligne :

partage d’agenda -> Google Agenda et Doodle (pour les réunions, rencontres)
partage de documents texte -> Google Docs et Issuu (pour les listes de matériel, brochures)
partage de vidéos -> Dailymotion (pour la promotion des activités de l’association)
partage de photos -> FlickR, Facebook et Twitter (pour la mémoire visuelle des événements)
partage d’actualités -> Facebook, Twitter et le site de l’association  (pour garder un lien avec les adhérents et membres actifs)
partage de fichiers -> Dropbox et serveur (pour partager des dossiers volumineux)

Mise en application dans le milieu associatif

Depuis peu se pose la question du partage d’une base de contacts commune et de modèles de fichiers.  L’enjeu serait de mettre à la disposition des bénévoles ces documents sur une plateforme accessible par mot de passe. Notre statut de réseau de rédactions jeunes nous sert… et nous déssert. Car il demande une mise à jour constante de nos bases de données, un suivi au jour le jour des adhésions, des contacts proches, des membres actifs. Adeptes du système D et des outils en ligne gratuits, il nous a semblé particulièrement difficile de trouver une solution adaptée à notre demande.

Suite à des recherches et l’élaboration d’un cahier des charges, nous envisageons la création d’un extranet accessible depuis le site de Jets d’encre. Seul bémol : nous n’avons pas réussi à régler la question du partage de la base de données. Pas d’autre solution que de se tourner vers un prestataire payant, qui assurera la sécurité de nos contacts… Pour un coût exorbitant ! À l’année, certains logiciels reviennent à 2000€. Pas vraiment en adéquation avec un budget associatif.

Des solutions adaptées au milieu professionnel

Du reste, les outils de partage sont un formidable gain de temps pour les utilisateurs. Google propose des solutions basiques mais suffisantes, même si la sécurité des documents n’est pas garantie. Sans aucun doute, l’utilisation de ces médias de partage en ligne est un bon réflexe à adopter dans le monde professionnel.

Certains l’ont bien compris. Blackboard propose aujourd’hui sa plateforme Blackboard Collaborat, dédiée au monde de l’entreprise. Elle permet le partage de fichiers, des sessions de visioconférence, l’élaboration de documents collectifs et bien sûr, l’apprentissage en ligne par des modules. Un marché prometteur, sur lequel ne manqueront pas de surfer les entreprises innovantes…

> Les infostratèges : Les outils collaboratifs gagnent du terrain
> Comment ça marche : Les outils collaboratifs en ligne de Google 

Vous pourriez également aimer